Bonjour,
pratiquer le Qi Gong a considérablement réduit ma fatiguabilité: au lieu de l’effondrement énergétique de la mi-journée, il n’est plus besoin que de m’arrêter un petit quart d’heure et de fermer les paupières pour évacuer toute tension nerveuse. Il faut dire que le formateur en Qi Gong (Qi: énergie – Gong: travail / donc travail sur l’énergie), est lui-même praticien de Médecine Traditionnelle Chinoise et se forme chaque été continuellement auprès d’un maître chinois. Diplômé de l’Académie des sciences médicales de Pékin et expert en Kung Fu Shaolin, il nous transmet ce qu’il a expérimenté lui-même et cela est extraordinairement rassurant. Il nous a expliqué la vision chinoise de l’énergie: il y a la « batterie » qui détermine notre durée de vie, ele est programmée et l’on ne peut y toucher; et puis il y a la « batterie » qui nous fait fonctionner (digestion, etc…), c’est celle-ci que nous pouvons régulièrement réalimenter par la pratique du Qi Gong, c’est dans celle-ci que peut puiser la pathologie. La réduction de la fatiguabilité par le Qi Gong ne m’a pas été priomise, je l’ai expérimentée moi-même et mon corps l’a bien compris. Je ne pourrai donc que recommander la pratique du Qi Gong, qui sait quel effet cela peut avoir sur vous?
N;B; Le Qi Gong peut aussi se pratiquer assis, en fauteuil, mais il faut trouver un formateur digne de confiance qui adaptera les exercices. Le Qi Gong est un art interne, il ne demande qu’à être à l’écoute de son corps. Vraiment intéressant. Bien à vous,
l’activatrice de compost