Au cours des dernières années, les réformes de la Sécurité sociale ont mis en place plusieursfranchises et participations forfaitaires qui augmentent de manière importante le “reste à charge des assurés”. En clair : y compris si vous êtes à 100%, une partie des dépenses de santé qui étaient auparavant prises en charge ou remboursées par la Sécurité sociale ne le sont plus, et votre mutuelle ne peut pas vous verser le complément. Tout ça sans compter ce qui n’était déjà pas remboursé avant ces réformes.Parce que nous avons besoin de nombreux soins en raison de nos maladies chroniques, nous avons le plus grand “reste à charge”, c’est-à-dire le plus à payer de notre poche, alors que l’évolution de la maladie fragilise nos revenus et nous précarise parfois fortement.
 
 
Dans le détail :
Vous devez payer une “participation forfaitaire”, dans la limite de 50 € par an (du 1er janvierau 31 décembre) :- 1 € sur chaque consultation médicale- 1 € sur chaque examen de radiologie- 1 € sur chaque analyse de biologie médicale (analyses de sang par exemple)
Vous devez payer une “franchise médicale”, dans la limite de 50 € par an (du 1er janvier au31 décembre) :- 0,50 € par acte paramédical (infirmiers, kiné, etc.)- 0,50 € par boite de médicament- 2 €par transport sanitaire (taxis, VSL -Véhicule sanitaire léger-, ambulances, sauf urgence)
 
 
Attention : nombre d’entre nous avons déjà vu sur nos feuilles de remboursement un dépassement du plafond de 50 € dans l’année. Il semble que de nombreuses CPAM n’aient pas les moyens de suivre correctement les montants déjà prélevés aux personnes. Alors surveillez vos feuilles de remboursement, et contactez votre CPAM (Sécurité sociale) si vous voyez que les seuils annuels de 50 €de participations forfaitaires et de 50 €de franchises sont dépassés !