Demander la Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est souvent mal vécu par les personnes. Mal comprise à cause de son nom  elle constitue pourtant un outil, passeport, et même avocat, permettant de résoudre de nombreuses situations. Elle est indépendante du taux d’incapacité également accordé par la MDPH. Ce taux ne figure donc pas sur la RQTH. Donnée pour une période définie (1 à 5 ans), elle peut être reconduite (il faut faire la demande de renouvellement au moins 6 mois avant le terme). Elle donne accès à certaines aides de l’Agefiph, de la MDPH – Maison du handicap et des Cap Emploi.      
 
  Souvent, la MDPH accompagne la décision de Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) d’une “Décision d’orientation professionnelle” :un ensemble d’avis ou de conseils et d’orientations concernant votre vie professionnelle, selon que vous êtes en poste ou en recherche d’emploi. Sans valeur contraignante, le document peut tout de même être un appui à présenter à son employeur pour obtenir un aménagement du poste de travail.Enfin, la MDPH peut vous proposer un accompagnement individuel : dans certaines MDPH par exemple, des psychomotriciens de l’AFPA vous accompagnent pour élaborer votre projet professionnel ; l’accompagnement peut aussi se faire dans le cadre du “Service appui projet” del’Agefiph.                      
 
 
 
 
La RQTH est “une clef” détenue par la personne intéressée.L’employeur ne peut être informé que par la personne elle-même. Ce n’est pas un “label” péjoratif, ce n’est pas non plus un statut garantissant une sécurité d’emploi. Attention, depuis la Loi de juillet 1987, le “travailleur Handicapé” ne bénéficie pas d’un emploi “protégé”, il a le même statut que les autres salariés de l’entreprise. En cas de licenciement, le délai de congé est en principe doublé sans avoir pour effet de porter au delà de 3 mois sa durée.                  
 
 
Délais d’obtention :En fonction de votre situation géographique, il vous faudra compter entre 3 et 8 mois (nombreux cas recensés de 1 an) pour obtenir le précieux sésame. Pour les grandes villes, comptez plutôt8 mois que 2. Toutefois, et si votre état de santé exige une reconnaissance rapide, il existe des procédures d’urgence. Il est particulièrement utile d’avoir un rapport social (établi par exemple par votre assistant(e) social(e)) pour engager cette procédure. Il existe par ailleurs désormaisune procédure simplifiée de demande à la Maison du handicap, notamment valable pour les demandes de RQTH seules.                    
 
 
 
À noter : si vous êtes étranger, une autorisation provisoire de séjour, quelle qu’elle soit, suffit pour déposer un dossier de demande de RQTH.      
 
 
Photos Libres